Bio, local et de saison : le mantra de l’écolo

Ah manger « bio, local et de saison », l’objectif de tout écolo qui se respecte. Mais en fait, pourquoi faudrait-il manger des trucs locaux, de saison et bio en plus, hein les apprentis ? Et pis comment qu’on fait d’abord ? Ben c’est facile Bill !

Quand on commence à s’intéresser à l’écologie et qu’on devient un bobo on entend rapidement cette phrase, ce dicton, que dis-je, ce mantra de l’écolo moyen : « Il faut manger bio, local et de saison ». Ah. Bon. Mais moi j’aime pas trop qu’on me dise quoi faire. Du coup, pourquoi faudrait-il manger bio, local et de saison, et comment on s’y prend ?

Manger des fruits et légumes de saison

Bon là franchement, pas besoin d’avoir fait maths sup pour comprendre… Il faut manger des légumes et des fruits de saison, parce que c’est à ce moment-là qu’ils sont dispos. C’est plutôt logique de manger des tomates en été, et des poireaux en hiver. Eh oui mais MAIS MAIS moi je fais comment si je veux manger des fraises en décembre ? Eh ben t’attends mon bon ami. Parce que si t’as l’habitude de manger des tomates en janvier et du raisin en mai (c’est en ce moment le raisin miam miam), c’est que tu as sûrement l’habitude d’acheter tes légumes au supermarché. Et au supermarché, y’a des tomates toute l’année. C’est un véritable problème : avec les étals de supermarché, on ne se rend plus compte qu’il existe des saisons pour les fruits et légumes. Sur certains marchés de revendeurs, c’est d’ailleurs malheureusement la même chose. Du coup, pour réapprendre tout ça et éviter de soutenir la culture de fruits et légumes dans des serres pour que tu puisses en manger toute l’année, je t’invite à imprimer ce joli petit tableau et à l’accrocher dans ta cuisine (tu te souviens, c’était un des défis de 90jours !). On va pas se mentir, les légumes d’été (tomates, courgettes, aubergines, poivrons…) sont souvent ceux qu’on cuisine le plus et on a besoin d’un temps d’adaptation. Mais c’est ultra cool de découvrir des nouveaux légumes, comme les topinambours ou le céleri rave, et de nouvelles recettes. Par exemple j’ai hâte que les potimarrons commencent à envahir les étals pour tester cette recette de gnocchis ou celle-ci de tajine de légumes d’hiver. Miiiiam. Bon tu as compris, mange de saison mon petit !

Manger local ne veut pas dire manger des locaux

Bon mise à part ma blague de mauvais goût (tu l’as, ça y est ?), manger local c’est tout aussi logique que manger de saison. Ben oui, tu trouves ça cool que tes citrons fassent trois fois le tour du monde avant d’arriver dans ton assiette ? Ca m’a particulièrement choqué en Corse : les arbres croulent de beaux citrons, juteux, qui sentent trop bons…et au supermarché y’a des citrons qui viennent d’Argentine ! Tu avoueras, ça semble idiot. Evidemment, je reste une apprentie, donc je ne mange pas que des produits locaux. Mais je pense que si on arrive à privilégier les produits venant de France, et au pire d’Europe, c’est déjà mieux que de faire voyager des fruits et légumes, ce qui cause des émissions de CO2 importantes, alors qu’on aurait pu se servir à côté de chez nous. En plus, manger local nous permet de soutenir nos agriculteurs et de valoriser les petits agriculteurs contre les gros méchants de l’agriculture intensive (ouuuh pas gentils). Donc c’est muy simpatico.

Manger bio… ou pas ?

Bon. Je vais pas te mentir. Manger local et de saison, je le fais de manière quasi systématique. Mais bio…ça coûte cher mon gars ! Alors pourquoi craquer son porte-monnaie ? Ben parce que c’est meilleur pour ta santé et pour l’environnement. Pas de pesticides, pas d’herbicides, presque pas d’OGM dans un produit certifié bio. Donc : pas de pollution des sols, des légumes pleins de bonnes choses sans les mauvaises et en plus on embête plus nos amies les abeilles. La barrière du prix reste tout de même difficile à franchir, pour un étudiant en tout cas (enfin pour moi, après toi, tu fais ce que tu veux hein ❤ ). C’est pour ça qu’on peut commencer par acheter certains produits bio, et garder des produits non-bios pour le reste. Une étude montre que certains fruits et légumes contiennent plus de pesticides que d’autres ; ce sont donc eux qu’il faudrait en priorité acheter en bio. Par ailleurs, personnellement, je fais plus attention aux fruits et légumes et quand je peux aux céréales et aux légumineuses, parce que question budget, je peux pas faire tout bio.

legumes-jardins-iep

Source : Les Jardins de l’IEP ©

Manger bio, local et de saison, un défi impossible ?

D’après ma petite expérience, il est souvent difficile de combiner les trois. On peut trouver des produits bio, qui ne sont pas locaux, et des produits locaux qui ne sont pas bio… La solution que moi et beaucoup d’autres ont trouvé, c’est l’AMAP. Les AMAP (Associations pour le maintien de l’agriculture paysanne) sont des organisations qui rassemblent des producteurs bio et permettent la rencontre entre producteurs et consommateurs, localement. L’idée est de favoriser les circuits courts et de proposer des produits de qualité aux consommateurs. Dans mon école, une association s’est mis en relation avec les jardins de Cocagne, qui est un réseau national d’AMAP. Dans les jardins de Cocagne, on produit des fruits et légumes bio, on rétribue à un juste prix les producteurs et on aide à la réinsertion professionnelle de milliers de gens. Eh oui, les jardiniers sont en partie des chômeurs de longue durée ou autres précaires qui ont besoin d’un coup de pouce pour se réinsérer sur le marché du travail.

Avec les Jardins de Cocagne, j’ai un panier de légumes bio, locaux et de saison, et en plus je contribue à la réinsertion professionnelle de plusieurs personnes. Le bonheur, non ? 

Et toi, tu connais les AMAP ? Tu as trouvé d’autres solutions pour manger bio, local et de saison ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s