Bye bye transpi, vive le déo écolo !

Salut les apprentis! Je suis de retour pour vous parler d’un truc sexy à souhait : la transpiration ! Hmm vous en rêvez hein ? Allez c’est parti pour ma recette de déodorant, zéro déchet, écolo et so DIY!

Depuis que je m’intéresse à l’écologie et à la cosmétique naturelle, j’ai entendu/lu des choses moyennement rassurantes sur les déodorants : perturbateurs endocriniens, sels d’aluminium dangereux pour la santé, parfums et alcools irritants… Nos déodorants semblent bourrés de trucs pas-méga-super-bons. Je ne suis pas du tout spécialiste de la question, donc je t’invite à lire des sources fiables pour aller plus loin (comme ça par exemple).

Toujours est-il que ma passion pour le DIY et moi avions envie de tester des déodorants naturels. Surtout que c’est vraiment à la portée de tout le monde !

NB : Je précise que je transpire bien, voire beaucoup (glamour bonjour), donc il me faut quelque chose de costaud quand même.

Pierre d’alun, la fausse bonne idée ?

Je me suis d’abord tournée vers la pierre d’alun, une pierre que l’on frotte contre son aisselle et qui supprime les odeurs. Ça marchait plutôt bien, après un certain temps d’adaptation de mon corps toutefois. Mais j’ai lu des articles qui mettaient en garde contre les sels d’aluminium dans la pierre d’alun. J’avais aussi bien envie de sentir bon, pas seulement de ne pas sentir mauvais (tu me suis ?).

Palmarosa, le miracle de l’aisselle ?

Du coup j’ai essayé l’huile essentielle de palmarosa, une HE qui est antiseptique, antibactérienne, et qui sent bon ! L’odeur est très particulière, il faut s’habituer.

J’ai donc commencé à mettre une goutte d’huile essentielle sur mes aisselles en guise de déodorant. En gros plus tu transpires, plus l’odeur se répand = plus tu sens bon ! Que demande le peuple ?  

Je trouve que c’est une bonne solution, mais plutôt en dépannage ou en vacances. Eh oui, à force ca peut irriter un peu ta jolie peau. Et puis c’est pas toujours très pratique.

Le déo qui m’a conquise !

J’en viens à ce que j’utilise actuellement : pour moi l’alternative aux déodorants chimiques la plus concluante ! Je n’ai rien inventé, j’ai juste adapté les quantités de la recette d’Antigone XXI. Un déodorant fait maison en 3 min, c’est quand même cool non ?

Ma recette : 

  • 25 g d’huile de coco (vierge extraite à froid si possible)
  • 15 g de bicarbonate de sodium alimentaire (donc fin)
  • 10 g de fécule de maïs (Maïzena)
  • 4 gouttes d’HE de Palmarosa

IMAG0181IMAG0182

Je trouve l’application facile : l’huile de coco fond un peu dans tes doigts, tu appliques et voilà !

Je retrouve les bienfaits de l’HE de palmarosa, mais aussi l’onctuosité et l’hydratation apportée par l’huile de coco. Le bicarbonate neutralise les odeurs et la maïzena absorbe un peu la transpiration et surtout permet de réduire les quantités de bicarbonate, qui peut irriter.

En un mois j’ai utilisé environ la moitié de mon pot. C’est raisonnable il me semble.

J’attends de voir en été si le déodorant ne se liquéfie pas trop.

Les inconvénients de ce déodorant : il est moins efficace quand je ne suis pas épilée, comme beaucoup de déodorants d’ailleurs. Et je pense qu’il peut irriter un peu après l’épilation ou le rasage (pas mon cas mais je préfère te prévenir).

Et toi, comment tu gères ta transpi?
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s