Lecture écolo #2 : J’arrête de surconsommer, de Marie Lefèvre et Herveline Verbeken

Coucou les apprenti·e·s ! Vous avez peut-être pris de bonnes résolutions, écolo évidemment pour 2018. Mais par où commencer ? C’est souvent la question qu’on se pose, et on manque souvent d’informations. Heureusement, de nombreuses lectures s’offrent à nous… comme J’arrête de surconsommer ! Ni une ni deux, je vous dis ce que j’en ai pensé !

Plus je m’intéresse à l’écologie, et plus je me rends compte qu’elle touche tous les aspects de la vie. Être écolo, c’est un tout, qui est souvent lié, à mon humble avis, au minimalisme (je t’en parlais ici). Ce qui rend les choses compliquées quand on veut se tourner vers un mode de vie plus écolo : il y a tellement d’aspects de nos vies à changer, qu’on ne sait pas par où commencer.

J’arrête de surconsommer, c’est quoi ?

C’est aussi le constat de Marie Lefèvre et Herveline Verbeken. Elles ont écrit ensemble J’arrête de surconsommer, un guide pour changer ses habitudes en 21 jours et dire adieu au consumérisme à outrance. Concrètement, le livre est divisé en 21 chapitres qui représentent chacun une journée. Il y a trois grandes parties : la première semaine, la deuxième semaine, la troisième semaine. Chaque chapitre aborde une thématique particulière, et apporte un nouveau regard sur notre mode de vie. À la fin de chaque chapitre, le lecteur est incité à réaliser des actions puis compter les points qu’il a récolté. Et, comme le titre l’indique, on est sensés terminer sa lecture en renonçant à la surconsommation.

Les deux auteures nous invitent à réfléchir à tout ce que la surconsommation implique. Leur point d’entrée m’a bien plu : le budget. Eh oui, parce qu’en arrêtant de surconsommer, tu en économises des sousous ! En fait, ce livre est issu de discussions sur un groupe Facebook, « Gestion budgétaire, entraide et minimalisme ». L’idée c’est qu’on peut et être écolo et faire des économies. Dis comme ça, je crache pas dessus.

En plus, entre eux, les gens du groupe s’appellent « licorne »… Tu connais ma passion pour les licornes ? 😉

source (1).gif

Licorne 4ever 

Le budget, un vrai problème…que je découvre !

La première semaine est donc consacrée au budget. Entre toi et moi, j’aurais probablement pas acheté spontanément un livre sur la gestion de mon budget. Mais j’ai beaucoup apprécié cette partie. On revient sur nos habitudes de consommation et le fait de conscientiser que la société nous dicte ce qu’il faut acheter. La méthode BISOU est vraiment une super trouvaille : avant d’acheter un objet, tu te demandes si :

  • B : tu en as besoin
  • I : ce besoin est immédiat ou peut être différé (et donc aller vers un achat réfléchi)
  • S : tu possèdes un objet semblable
  • O : l’origine du produit te convient (l’idée c’est d’acheter local et pas made in Bangladesh…)
  • U : l’objet te serait-il utile ?

Avoir ce sigle en tête avant d’acheter un objet me semble indispensable pour éviter de m’encombrer et pour faire correspondre mes convictions avec mes actions.

Les deux auteures nous invitent même à réaliser un budget prévisionnel en provisionnant toutes les dépenses annuelles, afin de pouvoir mieux gérer son budget. Eh bien figure toi que je l’ai fait ! Pourtant, c’est Mr Ecolo qui a une passion pour les tableaux Excel (par ailleurs très utile, certes)… Mais il se trouve que je commence un CDI ce mois-ci. Je vis concrètement plutôt bien, j’ai pas à me plaindre. Mais il serait temps d’être capable d’anticiper mes dépenses, notamment pour m’offrir de super vacances. J’ai donc listé toutes mes recettes (mon salaire quoi) et toutes mes dépenses, y compris la taxe d’habitation, les provisions pour les vacances et même pour les cadeaux de Noël. Ça m’a permis de réaliser que je dépensais beaucoup trop en nourriture au bureau…et donc de me fixer des objectifs à ce sujet !

J'arrete de surconsommer 3

Un bon moment lecture dans le plaid de Mr Ecolo ❤

Les classiques d’un écolo/zéro déchet

La deuxième semaine aborde des thématiques classiques comme les déchets, les courses, l’hygiène, les produits ménagers, mais aussi les vêtements. Comment rendre tout cela plus écolo, elles nous le disent, avec quelques recettes en prime. Bon, dans cette partie je n’ai pas appris beaucoup de choses, mais d’une les piqûres de rappel ne font jamais de mal, et de deux j’ai bien aimé leurs petites astuces et témoignages : on n’est pas les seuls à galérer, et on peut y arriver ! Le côté « Je passe à l’action » avec les bons points que l’on s’accorde est vraiment sympa. Personnellement je ne l’ai pas mis en pratique, mais je pense que le livre peut vraiment aider des personnes à changer petit à petit certaines choses de leur quotidien.

La dernière partie : un coup de pied au c** !

Dans cette troisième partie, Marie et Herveline nous parlent de l’impact de notre consommation et nous font prendre conscience que consommer ce n’est pas anodin. Cela m’a rappelé Béa Johnson qui affirme que « Consommer, c’est voter ». Ici, on nous rappelle l’impact de notre consommation sur l’environnement, sur les humains (travail des enfants, conditions de misère…) et sur les animaux. À la fin de ces deux chapitres, je me suis dit « ah ouais je peux plus dire que je ne savais pas ce qu’impliquait ma consommation ». Un peu badant.

Mais elles nous redonnent de l’espoir en nous montrant que la société a fait de nous des consommateurs avant tout et que le marketing nous cible en permanence pour acheter plus. Être conscient de ces manipulations,  c’est déjà un grand pas. Surtout, Marie et Herveline affirment que consommer n’a pas à nous définir, que nous pouvons être définis par nos actes citoyens, l’entraide, le partage et le don et non par la montagne d’articles inutiles que nous achetons. Le tout dernier chapitre, « Et si le bonheur existait en dehors de la consommation ? », m’a procuré une grande joie. Ben ouais les gars, pas besoin de consommer pour être heureux. L’important c’est d’aimer de passer du temps avec les gens qu’on aime, lire, regarder des films, voyager, faire des rencontres et des découvertes… Alors bien sûr, avec un boulot à plus de 40h par semaine, c’est pas toujours facile. Mais si on a déjà ça en tête, on se frustre moins !

Verdict : un bon guide, qui vous aidera peut-être !

Bon, on va pas se mentir toi et moi : tu changeras pas ta vie en 21 jours. Non non, c’est juste pas possible.Je n’ai pas lu le guide jour à jour, mais d’une traite (avec des pauses). Je pense donc que je n’ai pas vraiment mis en pratique le côté « une action par jour ». Mais à la lecture de ce guide tu peux ouvrir les yeux, retenir certaines actions et un message positif .

Marie et Herveline n’ont pas inventé l’eau chaude. Mais elles nous présentent les choses avec bienveillance, humour parfois et surtout sans prise de tête ce qui est quand même le but de ce blog… J’ai bien aimé la lecture de ce livre, qui m’a notamment permis de réfléchir à mon budget et je le recommande sans problème à toute personne qui souhaite changer son mode de vie !

Alors, ça te donne envie de lire ce guide ? Tu l’as déjà lu ? Partage ton avis ! De mon côté, je vais m’atteler à prêter ce livre à mon entourage !
* * * *

PS1 : Si tu es convaincu·e que ce livre te plaira, je t’invite à l’acheter ou l’emprunter pour soutenir le travail de Marie et Herveline. Et s’il te plaît, achète-le dans ta librairie de quartier et pas sur un certain site de vente… C’est meilleur pour la planète !

PS2 : Marie et Herveline ont chacune un blog, si tu veux aller jeter un œil c’est par ici : Sortez de vos conapts et La salade à tout

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s