#8 mars : 8 essais féministes indispensables

Salut les apprenti·es ! Aujourd’hui, c’est la journée internationale de lutte pour les droits des femmes. Et pas la journée de la femme, please, pas besoin de nous offrir des roses ou des soins liftants. Pour l’occasion, je vous partage 8 essais féministes qui m’ont marqué, pour faire avancer le féminisme et vos esprits déconstruits tout jolis.

Beauté fatale, Mona Chollet

Commençons par le commencement. Parce que je pense que cet essai est le premier essai féministe que j’ai lu. Et qu’il m’a fichu une bonne claque. Dans cet essai, aux allures d’enquête journalistique plus que d’essai d’ailleurs, Mona Chollet décortique la construction de la beauté chez les femmes et surtout toutes les injonctions faites aux femmes : maquillage, vêtements, épilation… Elle montre comment tout cela s’est mis en place pour priver les femmes de leur juste place dans la société.

Elle a été assez critiquée : on pourrait penser qu’elle crée de nouvelles injonctions avec son livre (si t’es une bonne féministe, tu te maquilles pas). Je l’ai pas ressenti comme ça mais plutôt comme une invitation à penser son rapport au corps dans la société, en prenant en compte les injonctions sociétales que l’on subit toutes et tous.

En somme, une bonne porte d’entrée pour se réapproprier son rapport au corps et en faire ce qu’on veut, en fonction de nos envies, et non celles de la société ou d’autrui.

Sorcières, Mona Chollet

Oui oui, encore Mocho (pour les intimes). Avec un ouvrage un peu différent sur la figure de la sorcière : la célibataire, la vieille fille, celle qui ne veut pas d’enfant. Ce livre a le mérite de poser toutes ces questions dans un seul et même ouvrage et j’ai beaucoup aimé ce fil rouge de la sorcière des temps modernes.

Là encore, une bonne introduction sur le sujet, mais comme pour tous les ouvrages de Mona Chollet à mon avis, ce n’est bien qu’une porte d’entrée.

King kong théorie, Virginie Despentes

Si tu cherches un essai court mais qui va chambouler ta vision des choses, je n’en nomme qu’un : King kong theorie. Court, percutant mais attention avec des sujets difficiles qui sont traités.

Cette théorie n’en est pas vraiment une, mais plutôt une vision radicale du féminisme, de la place des femmes dans la société.

Je préfère ne pas t’en dire plus : il faut se laisser surprendre (mais avec en tête les trigger warning) et se faire surprendre aux relectures aussi. J’y retiens toujours quelque chose de différent.

Politique du clitoris, Delphine Gardey

Ahhh le clitoris, sacro-saint organe du pur plaisir féminin dont on ne connait l’anatomie que depuis 1998 ! Il en fallait bien un livre. Et cet essai est éclairant : il retrace l’histoire du clitoris, enfin plutôt de sa perception. Oui, parce qu’il était connu dans l’Antiquité, au Moyen-Âge. Ici, c’est donc un essai historico-philosophique : pourquoi a-t-on voulu cacher cet organe ? Et pourquoi devient-il aujourd’hui un synonyme de l’empowerment des femmes.

Un essai qui se lit bien et qui est très éclairant. Pour mesdames comme messieurs !

Être éco-féministe, Jeanne Burgart-Goutal

Le petit dernier en chronologie. Une vraie mine d’or pour comprendre ce qu’est l’éco-féminisme. L’ouvrage retrace dans une première partie l’aspect théorique et les différents mouvements de l’éco-féminisme. Sans te spoiler la conclusion c’est : c’est compliqué, y’a plein de mouvements différents et justement il ne faut pas le théoriser, sinon on perd sa substance.

Et dans la deuxième partie, elle essaye de comprendre ce que ça signifie d’être éco-féministe, en pratique. Et c’est passionnant ! Bref, une lecture qui m’aura ouvert un horizon insoupçonné et à laquelle je reviendrai probablement.

Le regard féminin, Iris Brey

Moi qui aime bien le cinéma, il était temps de m’atteler au male gaze. Le male gaze, c’est une manière de filmer comme si on voyait à travers les yeux d’un homme hétérosexuel. C’est un cinéma qui objectifie les femmes.

A l’inverse, le female gaze essaye de créer d’autres manières de filmer.

Et c’est tout le propos de cet essai, qui fourmille d’exemples concrets de séries et de films de l’une ou l’autre manière de filmer. Attention les yeux, vous ne verrez plus les films comme avant !

La querelle des femmes, Eliane Viennot

Je ne pouvais faire cette liste sans mentionner, ne serait-ce qu’un petit peu, l’écriture inclusive. Eliane Viennot, c’est une historienne et une défenseuse de l’écriture inclusive. Dans ce court essai, elle nous parle de la querelle des femmes : une querelle qui commence au XVIè siècle et qui aboutira à l’évincement des femmes des universités et de plein de métiers. La querelle, en gros, c’est : est-ce que la femme est inférieure à l’homme.

Fin bref, tout ça pour dire que le féminisme date pas d’hier et que les problèmes d’aujourd’hui viennent de loin…

Méga intéressant comme approche historique mais aussi grammaticale.

Une chambre à soi, Virginia Woolf

Comment ne pas citer Virginia ? C’est peut-être un peu cliché, mais dans cette époque où la place des femmes dans l’espace public n’ets toujours pas ce qu’elle est, se demander quelle place en tant que femme on a pour se développer, c’est pas si bête.

Ce que j’aime bien dans ce livre, c’est qu’il est assez poétique, c’est pas un essai structuré pur et dur. J’ai eu l’impression de me balader avec une copine au parc, et qu’on parlait féminisme. Et c’était non seulement très sympa mais aussi instructif !

Et toi, quels sont les essais féministes que tu recommandes ?

Publicité

Comment s’informer sans péter une durite ?

Salut les apprenti·es ! Pour faire suite à mon article précédent sur les discours politiques et leur rhétorique, je vous propose un petit tour de mes manières de m’informer – pour connaître l’actualité, tout en stimulant mon esprit critique. C’est parti mon kiki.

Continuer la lecture de Comment s’informer sans péter une durite ?

Pourquoi les discours politiques sonnent creux ?

Salut les apprenti·e·s ! Après avoir lu un livre passionnant sur le pouvoir des mots, le podcast Thinkerview avec Clément Viktorovitch m’a encore plus éclairé : les discours politiques et médiatiques sont de plus en plus creux, sans fond. Et il y a des explications et des solutions. Let’s go user de ton esprit critique, à trois mois des présidentielles.

Continuer la lecture de Pourquoi les discours politiques sonnent creux ?

T’as du style, mais tu t’épiles ?

Salut les apprenti⋅e⋅s ! Bon je sais c’est la rentrée et cet article aurait plus d’utilité en juillet. Mais un collègue optimiste est convaincu que nous allons avoir un beau mois de septembre à Paris, pour compenser « le mois d’août pourri ». Et puis, il n’est jamais trop tard pour parler de poils, n’est-ce pas ? Oui parce que on va parler de ça, mais ne fuis pas ça va être bien. Car l’été, ou tout autre moment où nous sommes amenés à nous promener en robe shorts et jupes est une période toujours pleine de questionnements pour ma petite personne. Garder ses poils ou les enlever ? That is the question mon cher Shakespeare.

Continuer la lecture de T’as du style, mais tu t’épiles ?

Lecture écolo #3 : Impact, un polar écolo

Salut les apprenti·e·s ! Aujourd’hui, j’avais envie de vous parler d’une lecture sur l’écologie, qui n’est pas un essai chiant sur l’effondrement. Une lecture prenante, pour laquelle tu n’as pas besoin d’un cerveau qui bouillonne, mais qui fait quand même vachement réfléchir. C’est un roman policier… qui parle d’écologie et d’effondrement. Allez, viens c’est bien.

Tu as envie de comprendre ce qu’on entend par effondrement, genre concrètement ? T’as pas envie de te farcir un essai compliqué, déprimant, avec des mots chelous (barrer la mention inutile) ? Ça tombe bien, on va parler d’un bouquin qui te parle d’écologie, sans en avoir l’air…

Continuer la lecture de Lecture écolo #3 : Impact, un polar écolo

Convention Citoyenne pour le Climat : on se fout de notre gueule ou pas ?

Salut l’appenti·e ! J’espère que ça roule, malgré ce couvre-feu qui arrive vite dans nos journées. J’en profite justement pour me poser et faire le point sur une initiative de notre cher président Macron, j’ai nommé : la Convention Citoyenne pour le Climat. Je sais pas si t’as suivi, mais début janvier le projet de loi issu de la Convention Citoyenne pour le Climat a été publiée par le gouvernement. La question que tout le monde se je me pose est donc : est-ce que Macron a vraiment suivi la Convention ?

Continuer la lecture de Convention Citoyenne pour le Climat : on se fout de notre gueule ou pas ?

La chantilly de karité, ta nouvelle alliée

Bonne année l’apprenti·e ! Quoi de mieux pour commencer l’année qu’une… RECEEEEEEEEEETTTE. Comme tu vois l’apprenti·e, je suis très enthousiaste de te présenter une nouvelle recette. Mais attention : celle-ci ne se mange pas héhé. C’est plutôt pour chouchouter ta petite peau toute agressée par le froid. Et je m’adresse autant aux femmes qu’aux hommes qu’aux enfants et autres individus humains. En plus, c’est super facile !

Continuer la lecture de La chantilly de karité, ta nouvelle alliée

3 recos pour survivre aux débats houleux

Salut l’appenti·e ! Ça y est, Noël approche… à toi les clémentines autour du sapin, le vin chaud et les cadeaux éthiques ! Et aussi… les repas de famille (à moins de 6 comme nous dit Castex) et les discussions potentiellement animées. Alors aujourd’hui, on s’arme pour survivre aux débats avinés et endiablés des fêtes de fin d’année.

Je t’ai déjà parlé de mon rapport « Je t’aime moi non plus » avec Noël. Parce que ouais, Noël quand t’essayes d’être écolo, c’est paaaas toujours ça. Rapport à (lire en une seule bouffée d’air) la surconsommation, le suremballage des cadeaux, le foie gras, les cadeaux dont tu sais pas quoi faire et les cadeaux pas éthiques du tout et les cadeaux que tu vas revendre sur ebay mais en même temps ebay c’est pas top donc sinon tu peux les donner sur geev. Bref.

Continuer la lecture de 3 recos pour survivre aux débats houleux

Réparer ses vêtements, c’est cool Raoul

Salut l’apprenti·e ! Le Black Friday est déplacé au 4 décembre et Noël approche… Tu as peut-être envie de profiter de la réouverture des magasins pour t’acheter des fringues. Wait wait wait ! Pourquoi ne pas déjà réparer ceux que tu possèdes ? C’est ce que je me suis dit il y a quelques semaines. Résultat : je suis l’heureuse propriétaire de 11 pièces que je peux porter de nouveau héhé.

Continuer la lecture de Réparer ses vêtements, c’est cool Raoul

« Mais tu trouves où tes protéines ? »

Salut l’apprenti·e ! Quand on devient végétarien, comme moi il y a maintenant 4 ans, il se passe ce truc étrange : les gens autour de toi se mettent à s’inquiéter beaucoup de la quantité de protéines que tu ingères. Donc pour rassurer papa et maman, et surtout te convaincre toi que y’a pas de problème, faisons une liste non exhaustive avec plein d’idées de recettes !

Continuer la lecture de « Mais tu trouves où tes protéines ? »